Plus de 6000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
HUGO, Victor – Ruy Blas « Bon appétit, Messieurs ! » (Acte III, Scène 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Théâtre


V Hugo

L’invective de Ruy Blas contre les conseillers du Roi :
« Bon appétit ,messieurs ! O ministres intègres ! » manquait au tableau des tirades célèbres.
Les indications essentielles sont données avant la lecture.

« Ruy Blas, survenant. Bon appétit, messieurs ! -

Tous se retournent. Silence de surprise et d’inquiétude. Ruy Blas se couvre, croise les bras, et poursuit en les regardant en face.

Ô ministres intègres !
Conseillers vertueux ! Voilà votre façon
De servir, serviteurs qui pillez la maison !
Donc vous n’avez pas honte et vous choisissez l’heure,
L’heure sombre où l’Espagne agonisante pleure !
Donc vous n’avez pas ici d’autres intérêts
Que remplir votre poche et vous enfuir après !
Soyez flétris, devant votre pays qui tombe,
Fossoyeurs qui venez le voler dans sa tombe ! »

Illustration : Documents iconographiques pour Ruy Blas, 1879 (Gallica).

Ruy Blas (Acte III, Scène 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 391 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
RYNER, Han – L’Individualisme dans l’Antiquité

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 29min | Genre : Philosophie


Han Ryner

Han Ryner est le pseudonyme d’Henri Ner (1861-1938), écrivain et philosophe. Issu d’un milieu modeste, il exercera divers métiers et produira une œuvre très variée (théâtre, contes, romans, poésie, essais…)

On trouvera ici le texte d’une conférence prononcée sur les philosophes individualistes de l’Antiquité.

L’auteur nous y présente de façon claire et vivante les sophistes, les cyrénaïques, Épicure, les cyniques et les stoïciens qui l’ont particulièrement influencé.

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 013 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUNIER, André – Le Dernier Jour (Première Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 16min | Genre : Romans


Le Dernier Jour

Les ouvrages de Jules Verne, de Wells ou de Rosny aîné (voir La Mort de la Terre), etc, consacrés à la fin du monde sont nombreux.

André Beaunier (1869-1925) romancier et critique littéraire (Revue des deux mondes, Le Gaulois, Le Figaro…) a imaginé lui aussi l’approche de la fin mêlant dans son roman Le Dernier Jour considérations banales et spéculation religieuse et philosophique.

Les scènes se passent dans un couvent très fréquenté par des passages de pèlerins et dirigé par un prieur qui a annoncé comme très proche la fin du monde.

« À Tours, les gardiens de la grande église ayant ouvert la porte pour laudes et matines, un loup entra, mordit la corde qui pendait à la cloche et carillonna : un peu après ce tocsin, le feu prit à l’église, dont il ne resta pierre sur pierre.
Il y avait la peste en Italie et le Vésuve lançait des flammes qui montaient jusqu’à lécher les nuages. Il y avait en Gaule une terrible mortalité des plus nobles seigneurs et des pontifes les plus religieux.
Ils avaient vu partout misère et famine. La pluie, depuis de longs mois, rendait la terre de Flandre un cloaque. Le débordement des rivières obligeait, ici ou là, les villageois à quitter leurs habitations et à se réfugier sur les collines… Les paysans de Bretagne ne voulaient plus travailler. Les champs étaient en friche, depuis deux années, et les prairies couvertes d’une ivraie mortelle aux troupeaux. »

Que va-t-il arriver ? La terreur s »empare de la plupart des gens.

À suivre…

Le Dernier Jour (Première Partie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 109 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMARTINE, Alphonse (de) – La Gloire (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 17min | Genre : Poésie


Torquato Tasso, dit Le Tasse

Voici la quinzième des Méditations poétiques : La Gloire (édition 1860).
Ce poème est dédié à Manoël, à un « poète exilé ».

« Généreux favoris des filles de Mémoire,
Deux sentiers différents devant vous vont s’ouvrir :
L’un conduit au bonheur, l’autre mène à la gloire ;
Mortels, il faut choisir.
[…]
Rougis plutôt, rougis d’envier au vulgaire
Le stérile repos dont son cœur est jaloux :
Les dieux ont fait pour lui tous les biens de la terre ;
Mais la lyre est à nous. »

Cette belle Méditation est suivie de son commentaire :
« [Cette ode…] me fut inspirée à Paris en 1817, par les infortunes d’un pauvre poëte portugais appelé Manoël. Après avoir été illustre dans son pays, chassé par des réactions politiques, il s’était réfugié à Paris, où il gagnait péniblement le pain de ses vieux jours en enseignant sa langue. »

À défaut d’un portrait de Manoël, voici celui de Torquato Tasso, dit Le Tasse (1577).

Licence Creative Commons

La Gloire, avec fond musical.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 201 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SACHER-MASOCH, Leopold (von) – Deux Contrats – Les Batteuses d’hommes – Krach en amour

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Les Batteuses d'hommes

Nombreux sont les critiques qui ont essayé de bien cerner le « masochisme ». Retenons celui de Gilles Deleuze : « Les goûts amoureux de Leopold von Sacher-Masoch sont célèbres ; jouer à l’ours, ou au bandit ; se faire chasser, attacher, se faire infliger des châtiments, des humiliations et même de vives douleurs physiques par une femme opulente en fourrure et au fouet ; se travestir en domestique, accumuler les fétiches et les travestis ; faire paraître de petites annonces, passer « contrat » avec la femme aimée, au besoin la prostituer. »
Nous en avons quelques exemples dans nos 13 textes enregistrés.

Le Contrat entre Wanda (sa femme) et Leopold von Sacher-Masoch :

« Renonciation tout à fait absolue à votre moi.
Hors la mienne, vous n’avez pas de volonté.
Vous êtes entre mes mains un instrument aveugle, qui accomplit tous mes ordres sans les discuter. Au cas où vous oublieriez que vous êtes mon esclave et où vous ne m’obéiriez pas en toutes choses absolument, j’aurai le droit de vous punir et de vous corriger selon mon bon plaisir, sans que vous puissiez oser vous plaindre. »

et le Contrat entre Madame Fanny de Pistor (une liaison) et Leopold de Sacher-Masoch :
« Sur sa parole d’honneur, M. Leopold van Sacher-Masoch s’engage à être l’esclave de Mme de Pistor et à exécuter absolument tous ses désirs et ordres et cela pendant six mois. »

sont on ne peut plus explicites !

Pour illustrer ces relations hommes-femmes, Les Batteuses d’hommes et Krach en amour compléteront notre connaissance du vrai masochisme.

Traduction anonyme (1906).

> Écouter un extrait : Contrat entre Wanda et Sacher-Masoch.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 278 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOSSUET, Jacques-Bénigne – De l’éminente dignité des pauvres

Donneuse de voix : Domi | Durée : 49min | Genre : Discours


Bossuet - Sermons

Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704)
Parmi les nombreux sermons de Bossuet, figure le sermon du dimanche de la septuagésime (février 1659), De l’éminente dignité des pauvres.
Il est prêché aux Filles de la Providence, institution d’éducation créée récemment en faveur de jeunes filles pauvres et abandonnées. Le prédicateur parle devant saint Vincent de Paul, principal artisan du développement des œuvres charitables, et de puissantes donatrices.

« Mesdames, (dit-il) […] dans les soins que vous prenez de cette maison, regardez avec respect les pauvres qui la composent. Méditez sérieusement en la charité de Notre-Seigneur que, si les honneurs du siècle vous mettent au-dessus d’eux, le caractère de Jésus-Christ qu’ils ont l’honneur de porter les élève au-dessus de vous ; honorez, en les servant, la mystérieuse conduite de la Providence divine qui leur donne les premiers rangs dans l’Église avec une telle prérogative que les riches n’y sont reçus que pour les servir. »

De l’éminente dignité des pauvres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 297 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


L’Œil invisible, ou L'Auberge des trois-pendus

L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus est une nouvelle publiée en 1859 par le tandem Erckmann et Chatrian.

« La nuit était calme. Des milliers d’étoiles scintillaient dans l’étendue. Un instant je contemplai ce spectacle sublime, et des paroles de prière me vinrent naturellement aux lèvres. Mais jugez de ma stupeur, quand, abaissant les yeux, je vis un homme pendu à la tringle de l’enseigne du Bœuf-Gras, les cheveux épars, les bras roides, les jambes allongées en pointe et projetant leur ombre gigantesque jusqu’au fond de la rue !
L’immobilité de cette figure sous les rayons de la lune avait quelque chose d’affreux. Je sentis ma langue se glacer, mes dents s’entrechoquer. J’allais jeter un cri ; mais, je ne sais par quelle attraction mystérieuse, mes yeux plongèrent plus bas, et je distinguai confusément la vieille accroupie à sa fenêtre, au milieu des grandes ombres, et contemplant le pendu d’un air de satisfaction diabolique. »

Tel est le climat de cette histoire qui a pour cadre Nuremberg.

L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 388 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WHARTON, Edith – Verdict

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Georg Friedrich Kersting - Caspar David Friedrich dans son atelier

Verdict est une nouvelle du recueil Les Metteurs en scène, d’Edith Wharton.

Le narrateur, invité chez Gisburn, peintre à la mode, se demande pourquoi cet artiste a renoncé tout d’un coup à la peinture et a banni de sa maison toutes ses toiles.

Accuser sa femme? Ce serait trop simple.

S’agirait-il d’une rencontre entre un « peintre un peu au-dessous de la moyenne » avec une esquisse réalisée par un génie de la peinture ?

Edith Wharton nous montre ici une autre facette de son immense talent.

Traduction : Jane Chalençon (1861-1919).

Verdict.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 420 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CERVANTES, Miguel (de) – La Force du sang

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


La Fuerza de la sangre

La Force du sang (La Fuerza de la sangre) est l’une des Nouvelles exemplaires publiées par Miguel de Cervantes en 1613.

Au début, le jeune Rodolphe, riche et impétueux, viole, à Tolède, Léocadie, jeune fille de 16 ans qui s’évanouit « et ne put voir qui l’emportait ni où il l’emportait ».
« Audacieux jeune homme, lui dit-elle,  car tes actions font assez voir que tu as peu d’âge, je te pardonne l’offense que tu m’as faite, pourvu seulement que tu me promettes, que tu me jures, qu’ainsi que tu l’as cachée, dans cette obscurité, tu la cacheras dans un perpétuel silence sans en rien dire à personne. »

À la fin de l’histoire, suite à un second évanouissement dû à une tout autre cause, Léocadie connaît le bonheur du mariage… et pourtant les acteurs n’ont pas changé.

La nouvelle vous permettra de tout comprendre.

Traduction : Louis Viardot (1800-1883).

Illustration : Luis Paret y Alcázar, La Fuerza de la sangre (XVIIIe).

La Force du sang.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 438 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLAT, Paul – Nos femmes de lettres : Madame Henri de Régnier

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Essais


Marie de Heredia

Marie de Heredia, Gérard d’Houville de son nom de plume, Marie de Régnier de son nom d’épouse, est une romancière et poétesse française, née le 20 décembre 1875 à Paris 7e et morte le 6 février 1963 à Suresnes. Elle est la deuxième des trois filles de José-Maria de Heredia, la benjamine étant Louise.

Extrait : « Chose curieuse, on en conviendra, que précisément la plante de serre chaude ait produit à la lumière du jour les fruits les plus savoureux ! Il n’est pas habituel que les plantes de serre chaude produisent le moindre fruit. Mais lorsqu’elles en donnent, ils ne ressemblent à nul autre. Qu’on y prenne garde cependant et qu’on ne soit pas dupe des apparences ! Des traits essentiels, que nous ne saurions retrouver dans l’empreinte des influences extérieures, s’expliqueront suffisamment par la plus immédiate hérédité ! Le père de Mme Henri de Régnier, le parfait artisan de rimes José Maria de Hérédia, était Cubain. Bien que frappé avant la vieillesse, il vécut assez pour voir s’épanouir chez une enfant de son sang des dons littéraires qui venaient confirmer le sens du dicton : Bon sang ne peut mentir. Croit-on qu’en dehors de cette circonstance, que l’on peut qualifier à son gré heureuse ou malheureuse, mais qui n’est qu’un des éléments d’une destinée, l’auteur d’Esclave eût pu composer ce poème de la servitude amoureuse ? »

Illustration : Portrait de Marie de Heredia par Paul Nadar (1889).

Madame Henri de Régnier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 456 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :